Championnat de Bretagne de Slalom (27/04/14) – Rodéo au Sillon!

Les prev étaient assez changeantes, et j’ai hésité jusqu’au dernier moment entre un week-end prolongé sur l’île de Ré avec un bon Diamond Head au programme, quelque chose d’un peu plus incertain dans le Cotentin et un bon slalom à St Malo. Grains orageux annoncés jusqu’à dimanche matin où ils ont disparu de la carte Météofrance, c’est parti pour le Sillon!

( J’ai raté ça:

 

 

 

 

 

 

 

et ça:

 

 

 

 

 

 

 

Mais quand tu as un objectif, tu ne te poses pas de questions!)

Sur place je retrouve la pluie, le froid et un local très sympa rencontré à Lancieux. A deux on a réussi à motiver le boss qui passait le week-end dans la région.
Les conditions sont annoncées forcissantes, vers 10-11h c’est toujours SO et peu mou au bord. Tous les coureurs présents ont gréé leur 7m en attendant que le vent se lève, il y a du monde pour cette étape du championnat de Bretagne! 4 filles (seule dans ma catégorie senior slalom 42, 15 inscrits pour cette catégorie), 51 participants en tout, avec un niveau relevé chez les bretons (Jean Floch, Aurélien le Métayer, Clément Bozec, Gérald Pelleau, William Huppert); certains ont fait le déplacement depuis Lorient!

Un grain passe, le vent tourne et monte, on va pouvoir y aller. J’ai choisi de prendre 7m pour assurer le planing entre les grains, surface centrale comme dirait Frédéric! La procédure de départ demande de se concentrer entre les 8 pavillons du bateau comité qui se relaient sans temps mort (rouge-jaune-vert pour le décompte, pavillon Surfschool pour les RRD120, pavillon gay pride pour les Espoirs et violet pour les Seniors, plus un orange qui devait signifier manche en cours et le pavillon du rappel général…), les départs s’enchainent.

 

Première manche:

Un départ un peu retard mais devant mes camarade de team Maui Sails! 1er jibe assuré, au 2e j’évite Frédéric de justesse et je vais me crasher à côté. 3e jibe je tombe encore, et je finis 11e devant Xavier qui avait raté son départ.

Deuxième manche:

A mon tour d’être à côté de la plaque pour le départ… Tu passes la ligne dernier, et bien tu repasses la ligne dernier!

Le plan d’eau devient de moins en moins sympathique au fil des grains, ça commence à devenir un peu chaud en 7m. Sur la 3e et la 4e manche je garde la même surface, j’ai du mal à me concentrer sur les départs, niveau timing c’est la cata! Il fait dire qu’avec les deux autres qui prenaient ça à la cool en se marrant sur la plage, ça ne m’a pas aidé ^^ la procédure n’a pas été des plus claires, mais si les autres arrivaient à prendre un bon départ, aucune excuse!

4e manche, j’essaie de rattraper mon retard sur le dernier bord (ou de conserver ma 9e place), enfournement qui se solde par une magnifique boite full speeeeeeeeed! J’ai eu peur pour la voile, mais rien de grave heureusement. En revanche quelques jibes avec le pied avant coincé dans le strap m’ont causé quelques élancements, heureusement pas d’entorse.

Le plan d’eau commençait à déferler d’un peu partout, de belles petites lames devant la 2e et 3e bouée au fond notamment; je crois qu’il y avait un roc au milieu juste avant la ligne d’arrivée, ça moussait de façon louche. A un cheveu près je passais dessus… Ô funeste souvenir!

Un bon gros grain passe, le vent monte à 30nds, là ras-le-bol! Le temps que le vent retombe à 25nds j’ai eu le temps de préparer le matos de vague (5.2 80L), de toute façon tant qu’à faire des départs pourris autant se faire plaisir. J’ai eu la nette impression que l’enchainement des grains était synchronisé avec le lancement des manches Slalom 42 d’ailleurs…

Manches 5 et 6:

Pour prendre les départs à l’heure, faut-il encore pouvoir caper jusqu’à la ligne… Et avec ma Black Local conçue pour du down the line, autant vous dire que c’était laborieux! Mais au moins je pouvais jumper tranquille, je crois que je n’ai jamais été aussi vite avec cette planche sur les bords abattus. La répa sur le boitier a bien tenu, merci Chabi du KIFF 😉


 

 

 

 

 

 

 

 

Rappel général pour la 5eme manche, tout le monde est parti très tôt.

 

Bilan de la compèt’ globalement insatisfaisant:

Pour les départs, j’en ai pris deux corrects, les autres ZERO! Aucune concentration, pas dans le rythme, nul.
Pour la nav’ dans le clapot j’ai été servie! Quelques erreurs stupides au jibe mais pour une fois j’ai l’impression de ne pas avoir si mal assuré que ça par rapport à mes attentes. Plutôt une bonne speed, mais pas assez pour rattraper mon retard.

Conclusion, il fallait viser un peu plus central : 6.3, départs waterstart devant la ligne milieu de flotte, et voilà le travail!

Classement FFV Slalom 42

L’aprèm’, j’ai enchainé sur une bonne petite session side-on au Sillon avec quelques autres riders de la compèt’, histoire de profiter un peu du cadre. La taille des vagues m’a d’ailleurs surprise (parfois bien 2m) et j’ai eu l’occasion de faire un peu de natation après des cutbacks-voile à contre/0 vitesse, plus quelques backloops pas tournés qui m’ont un peu sonné ^^ Stéphane Lefèvbre qu’on croise de temps à autre dans le Cotentin a bien déchiré le spot, joli à voir!

Retour avec deux pauses sur la route, DEAD!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s