Test Combinaison Hiver: Tribord vs Tribord Reloaded

bisP1070086Premier article 2017 après une longue traversée du désert hivernal, un bon petit publi-reportage de sous les fagots qui moisissait là depuis un an avec quelques autres petits copains embryons! Ça démarre fort cette année pour windsurfeuse in Paris, et vive le formol ^^ On embraye donc sur un petit report des combi hiver de chez Décat’, ça tombe bien le printemps arrive. Ça pourra servir aux Ch’tis qui vont pouvoir enlever leur scaphandre de plongée de 10 mm pour le dégel.

Innovation cette année (enfin l’année dernière) chez notre magasin de sport préféré, l’arrivée de la Switch 5/4 qui remplace l’ancienne 5/4/3 (son petit nom est la Surf Switch 900). Ça fait exactement un an que je l’utilise principalement dans la partie Nord de la France mais également au Sud de la Loire, bref un peu partout, en SUP Wave (niveau glouglous assez fréquents), slalom et vague en moyenne une à deux fois par semaine.

bisbis001_0163

Photo: Nicolas Peltier

Jargon:

Un peu de culture Décathlon pour ceux qui n’ont jamais rien compris aux chiffres d’apparence absconse dans les terminologies des produits. En règle générale, il y a 3 catégories: la gamme 100 = entrée de gamme (prix imbattable), 500 = bon compromis performance prix et le fameux 900 qui nous intéresse = haut de gamme et frontzip pour les combinaisons. Vous noterez que pour les combinaisons femme, on  nous sert du 900  sans frontzip et beaucoup moins haut de gamme… Pour une fois les mecs ont plus de choix pour s’habiller! Heureusement, je sais que je peux compter sur mon physique de S homme parfait pour m’équiper correctement ^^

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

L’ancienne Tribord 5/4/3

Côté Design: Switch on, switch off

Passons au deuxième terme qui fait se soulever légèrement votre sourcil droit en une moue interrogative. Switch, Nintendo? Rien à vl’r. Cela fait référence à la modularité des cols sur cette combinaison, fournie avec un col classique et un col cagoule pour la bise rigoureuse qui fait se solidifer votre cérumen et aggrave votre exostose naissante. Comme sur l’O’Neill à une époque, les deux sont interchangeables grâce aux zip avant et arrière.

Sur la gauche, la Switch, et sur la droite, l’ancienne 5/4/3 (même chose pour toutes les photos qui suivent)
Je mets en gros pour que les gens qui sautent une phrase sur deux fassent exceptions et ne viennent pas râler en disant qu’ils n’ont captés laquelle est laquelle.

Look: point trop n’en faut?

L’ancienne est plus classieuse et mieux finie avec ses beaux joints en silicone que Mystic a copité (ou l’inverse) à les confondre sur la plage quand on est un peu myope d’un oeil comme moi, alors que la nouvelle est plus sobre et très (trop?) sage à côté. Révolue, l’épopée des combi d’hiver psychédéliques du 20ème siècle! Et puis à côté de la Rip Curl 5/4 hood included, finalement, ça fait presque foufou tout ce bleu ^^ en tout cas, tant que c’est bleu j’adore 😀

Enfilage:

La Switch est plus ajustée que l’ancienne et taille un poil plus petit. La disposition des panneaux ne change pas, mis à part une modif’ pour intégrer le deuxième zip.

bisP1070056

La Switch est moins souple que l’ancienne 5/4/3, ce qui la rend plus ardue à enfiler; en particulier pour les individus de la gent féminine ayant soit des hanches assez larges soit un postérieur charnu (represent!) qui trouveront le passage de hanche plus délicat. L’ancienne était plus girl-friendly à mettre!

Malgré une souplesse en retrait par rapport à la moyenne, la liberté de mouvement au niveau des épaules et des bras est très bonne avec une excellente coupe, en windsurf comme en SUP je n’ai absolument aucune gêne et la souplesse de Rip Curl Flashbomb ne m’apportait rien de plus pour les bras pour ma pratique, si ce n’est que je caillais plus vite avec les 3 mm.
L’autre intérêt par rapport à la Rip Curl est qu’on a une combinaison qui ne prend pas une taille de plus en se détendant dans l’eau, ce qui évite de se planter tout de suite en croyant que votre Rip Curl est à votre taille alors que non, il ne faut pas juste être bien dedans, il faut se sentir compressé comme un pilote de chasse en pleine chandelle, sous peine d’entrées d’eau intempestives au niveau des jambes (trop longues). Donc l’un dans l’autre, finalement…

bisP1070075

On peut observer assez nettement le côté plastique du néoprène qui hum donc s’adapte à la forme du corps…

Coutures:

Exit les joints en silicone pour la bonne raison qu’ils étaient trop fragiles apparemment. N’hésitez à rapporter votre combinaison en magasin si le cas s’est présenté. Une couture du frontzip sur l’ancienne combi s’est défaite assez vite il faut que je la recouse également… Ça me rappelle le niveau de qualité de mon ancienne Soöruz dont une couture s’était défaite au niveau du bassin en mode normal.

bisbisP1070063

RAS chez la Switch pour l’instant, rien de défait, gros progrès donc sur la robustesse des coutures. Un peu de peluchage sur les coudes où ça frotte mais rien d’anormal. Le plastron en finemesh se maintient dans un parfait état!

Concernant la solidité du néoprène, je n’ai pas pu réitérer le crash test sur la rampe de l’Indoor cette année qui m’avait pris un bout de néoprène en sacrifice. Croyez bien que cela me plonge dans l’attristement le plus profond que de dévier à mes standards expérimentaux, j’ai donc du me rabattre à des banals coups d’ailerons inopinés. Le néoprène semble plus cassant (normal vu qu’il est moins souple), ne tardez pas sur les réparations des petits accrocs qui peuvent arriver assez vite avec des lames aiguisées type aileron de slalom.

bisP1070073

La poche à clée:

Autrefois située sur le côté du mollet (classique), elle fait désormais la taille d’un mini bâton de berger et se cache sous le rabat du frontzip. Pour peu que votre clef ait un anneau ou un cordon, ça peut faire un point dur plus gênant que sur le mollet à mon goût. Dommage de ne pas l’avoir fait un poil plus grande.
À noter, on peut y caser un briquet, si vous fumez sur l’eau ça peut toujours servir.

Le côté bien vu, c’est qu’on n’a plus besoin de défaire l’élastique avec ses doigts bleuis de froid pour ouvrir la porte. Ce nouvel emplacement se révèle très pratique à l’usage 🙂

Le petit plus aimanté:

L’aimant remplace le bouton pression sur le frontzip de la Switch, et ça, nom de Zeus, c’est pratique et classieux. Enfin personnellement je surkiffe ^^

Séchage: du gros mieux!

C’est bien simple, l’ancienne 5/4/3, sans être retournée côté extérieur, ne séchait jamais. Never, man. Même pendue dans ma chambre pendant un mois, elle était encore humide quand je la retournais pour la mettre! La Switch sèche dans l’ensemble beaucoup plus vite et mieux, la nouvelle moumoute draine beaucoup mieux l’eau et je la remets le lendemain de session en grimaçant un peu moins. Sur ce point, il reste encore de la marge avant de concurrencer la Flashbomb, mais c’est de la triche parce qu’elle a de la moumoute partout.

Étanchéité:

Sur le fond, l’idée est séduisante: pouvoir adapter le col normal ou cagoule en fonction des conditions qui se faisait déjà chez O’Neill. En réalité, si le col simple est parfait, le col cagoule a été conçu par le contraire du dessinateur de la poche à clée: le rabat est plus long « pour plus d’adaptabilité » d’après les concepteurs. Pierre et Jean, il va falloir vous reprendre en main mes vieux. Même en serrant à bloc les élastiques l’eau rentre!
C’est le seul point noir de cette combinaison pour ceux qui utiliseront la cagoule en eau très froide. Je pensais que cela ne concernaient que les filles qui ne sont pas – en général – connues pour avoir des trapèzes surdimensionnés, mais mon charmant cobaye masculin à signalé quelques entrées d’eau également.
J’en conclus donc que plus votre physique se rapproche des trapèzes de Dwayne Johnson, plus l’étanchéité de la Switch en mode cagoule sera bonne.

a9cab111cc304ab048a2aef8ee155f73

Garantie zéro entrées d’eau en mode cagoule! – Photo piquée sur google image OUI J’ASSUME

Pour l’étanchéité générale, j’avais une petite préférence pour l’ancienne dont les joints silicone étaient d’une efficacité redoutable. La Switch s’en sort très bien, sur le long terme quelques petites infiltrations sont à signaler au niveau d’un genou. Pour les manchons, légèrement modifié avec une bande en silicone au-dessus, rien à dire, c’est impec’, mieux que sur mon ex Flashbomb.

L’eau sévacue bien de la poche qui se forme sous la fermeture arrière, comme illustrée sur cette photo ach wie wunderschön von Herr Nicolas Peltier:

bis001_0645

Photo: Nicolas Peltier

C’est-y pas beau cette fontaine zen miniature.

Fous ta cagoulasse

Au niveau de la cagoule, c’est là où j’ai été vraiment ultra satisfaite. Moins serrée que sur un top cagoule Rip Curl qui me donnait des crampes à la mâchoire ou sur ma Flashbomb, c’est tout aussi efficace. Très peu d’entrées d’eau, confortable, suffisante niveau chaleur, pas du tout gênante pour bouger et tourner la tête, aucune irritation… Parfaite! Sur l’O’Neill que j’avais essayé jadis je n’avais pas eu du tout la même liberté de mouvement au niveau du cou… 10/10 pour la cagoule de la Switch 🙂 le col normal mérite aussi 10/10 au passage, ajusté, très bonne étanchéité, pas d’irritations… Le top!!! Et ça, ça donne le smile quand il fait 7° air/eau à Malo les Bains!

Chaleur: à la conquête du Nord!

La Switch a intégralement changé de toison pour un gros plus de chaleur. J’avais peur que la moumoute intégrale sur les jambes de l’ancienne manque, mais nada, la switch apportez globalement plus de chaleur. On passe vraiment sur une gamme au-dessus sur ce point, c’est comparable à ma Flashomb. C’est pas compliqué, pas froid de l’hiver alors qu’avec l’ancienne Tribord c’était parfois juste!

Conclusion:

Ça fait du bien de retrouver du temps pour écrire un peu nom de diou! Vous m’excuserez je découvre en ce moment les contraintes des 35h, je peux vous assurer que pendant les trajets pour aller naviguer je repense très fort aux voitures autonomes d’I Robot. L’avantage, c’est que je suis beaucoup plus investie dans mon travail, la preuve ^^

Avec ses deux cols, la Switch de Tribord est la solution parfaites pour servir 8 mois de l’année dans des régions au climat rude comme le Nord. Avec un très bon rapport qualité/prix pour la chaleur (229€99 pour la Switch contre environ 400 boulasses pour la Rip Curl Flashbomb), plus une conception et souplesse satisfaisantes en windsurf et kitesurf, elle manquera peut-être un poil de souplesse en surf et reste moins facile que les meilleures frontzip comme Rip Curl à l’enfilage.
Avec les deux cols en option, le prix devient hyper intéressant pour les budgets qui ne peuvent pas s’offrir la durabilité et la qualité d’une Patagonia ou d’une Rip Curl. La combinaison, assez robuste, tient très bien la route pour les coutures; attention toutefois, c’est un néoprène qui craint les attaques d’aileron. Dommage pour certaines morphologies que le col cagoule soit moins ajusté pour les conditions plus froides!
Prix + SAV solides, foncez!

248ce0e07dc3026be9c524784f1d4ea9

Photo également piquée sur Google Image, pouêt

Dispo en région parisienne chez Décathlon Wagram et sur le site internet decathlon.fr >>>>>>>>

bis001_0617

Publicités

8 réflexions sur “Test Combinaison Hiver: Tribord vs Tribord Reloaded

    • Les combis femme ne jouent pas dans la même cour… La 5/4/3 a les coutures des avant bras qui te coupent la circulation, celle des hanches qui te coupe gracieusement le bourrelet en deux, les finitions à l’intérieur sont grossières et elle est nettement moins chaude. Au niveau de la nuque je ne me rappelle pas trop mais il me semble que c’est correct.

      J'aime

  1. pasqualito dit :

    top CR.
    bien marrant, explicatif, illustré: tout bien.

    j’ai l’ancienne 5-4-3 que je reconnais bien…pour moi du très bon matos, et tu m’as meme fait découvrir des trucs.

    j’essaierai de mettre un msg sur le forum où t’as posté.

    le frileux de lyon

    Aimé par 1 personne

    • Bonjour Jeff, je ne sens pas beaucoup le froid au niveau des pieds et je ne mets donc que très rarement des botillons… en windsurf je les mets au-dessus de la combi en tout cas 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s